Les militants saluent la décision de l’UEFA contre l’Atletico pour racisme14 octobre 2008

Les militants européens ont jugé aujourd’hui « capitale » la décision de l’UEFA d'infliger une amende et une interdiction à l’Atletico Madrid pour racisme et ont appelé à renouveler les efforts pour éliminer toutes les formes de discriminations.

Lors du lancement de la Semaine d'action jeudi, les militants de FARE, le réseau européen des supporters et groupes ONG, et les joueurs ont parlé de l’impact positif que la décision d’aujourd'hui aura dans la lutte contre le racisme.

La sanction de l’UEFA fait suite aux incidents survenus lors du match de la Ligue des Champions qui a opposé l’Atletico Madrid à l’Olympique de Marseille. L'Atletico Madrid a écopé de trois matches de suspension de terrain dans la Ligue des Champions, de deux matches de suspension de banc pour l’entraîneur Javier Aguirre ainsi que d’une amende de 150 000,00 €.

Les sanctions sont les plus lourdes jamais infligées pour racisme à une instance de football.
Lord Ouseley, président de l’association britannique militante Kick It Out, a déclaré : « La prise de responsabilité dont fait preuve l’UEFA à travers ces sanctions adresse un message clair et fort : le racisme ne sera pas toléré. »

« Nous coopérons avec l’UEFA depuis de nombreuses années pour relever le défi de lutter contre le comportement racisme des supporters et des instances dirigeantes dans toute l’Europe. Il est à présent fondamental que chaque membre de la famille du football suive cet exemple et comprenne ce qu’il doit faire pour mettre un terme à cette épidémie d’abus racistes et homophobes. »

Kurt Wachter, de l’association autrichienne partenaire de FARE FairPlay-vidc, a déclaré : « Les supporters progressistes en Europe savent que le racisme, l’homophobie et toutes les autres formes d’abus sont néfastes pour ce sport que nous aimons tous.
« FARE s’est engagé à coopérer avec des partenaires aux quatre coins de l'Europe, afin d'assurer que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir en exerçant une pression commune pour condamner les incidents tels que celui qui s’est produit à l’Atletico Madrid.
« Nous continuerons à coopérer avec les groupes de supporters en Europe du Sud et au sein des cultures Ultras et Penas.

Paul Elliott, ambassadeur de FARE et ancien défendeur de Chelsea, Bari et Celtic, a déclaré : « Cette décision est capitale. Moi-même et d'autres joueurs de football – Noirs et Blancs – soutenons entièrement les mesures prises par l’UEFA et exhortons toutes les instances dirigeantes à coopérer avec nous afin d’assurer une lutte efficace contre le racisme. »
« La décision de l'UEFA annonce une politique de tolérance zéro qui souligne le respect des droits de l’homme quel que soit sa race, sa religion ou son origine ethnique ».