La Fédération danoise de football aveugle face aux problèmes du racisme30 novembre 2004

La Fédération danoise de football semble ne toujours pas vouloir admettre que le football danois connaît des problèmes liés au racisme. Cette situation est d’autant plus surprenante qu’un débat médiatique est actuellement mené au Danemark sur les récents excès racistes qui ont eu lieu dans plusieurs clubs danois.

La Fédération danoise affirme qu’il n’y a pas de problèmes et que les récents incidents ont été initiés par le nouvel intérêt des médias pour ce sujet. Jim Stjerne Hansen, président de la Fédération danoise de football, pense que le racisme dans le football doit être toléré, car cela a toujours été ainsi. Il déclare :
« Mon collègue rentre tout juste de Madrid, où il a assisté mardi dernier au match de Ligue des Champions. Il m’a dit que [la chaîne de télévision britannique] Sky Sports était également à Madrid pour tourner une émission sur le racisme. J’ai l’impression qu’ils ont presque eux-mêmes déclenché les chants. ».

L’espoir malgré tout
Heureusement, tout le monde au Danemark ne prend pas le problème à la légère. L’association Brøndby mod racisme, partenaire de FARE, a identifié des incidents racistes dans son stade et dans d’autres stades danois. Le président du Brøndby IF a condamné les insultes racistes et assuré que leurs auteurs seraient interdits de stade.

L’association Brøndby mod racisme, qui participe actuellement à une campagne médiatique nationale, appelle la Fédération danoise et tous les clubs danois à soutenir le Plan en 10 points de lutte contre le racisme de FARE/UEFA. Ce plan d’action, lancé en octobre 2002 par l’UEFA en association avec FARE, contient des directives claires destinées aux clubs et aux fédérations nationales pour lutter contre le racisme. Lennart Johansson, président de l’UEFA, ainsi que l’ancien directeur général Gerhard Aigner ont déclaré :
« Le racisme est un véritable problème pour la famille européenne du football et pour l’image du football en général. L’UEFA reconnaît sa part de responsabilité dans la lutte pour bannir le racisme du football. Le racisme est un problème qui nous concerne tous et que nous devons combattre. »