EURO 2008 : le sélectionneur croate Bilić fait écouter un groupe ultranationaliste à ses joueurs après la victoire10 juin 2008

Slaven Bilić a fait écouter des chansons d’un groupe de rock ultranationaliste à ses joueurs dans le vestiaires après leur victoire 1-0 sur l’Autriche.

« Nos joueurs n’étaient pas entièrement satisfaits », déclarait Bilić, « alors j’ai allumé la chaîne stéréo et je leur ai demandé de chanter, parce que nous avions gagné. »

Bilić, qui joue lui-même dans un groupe de rock appelé « Rawbau », n’a pas précisé quelle chanson de Thompson il leur a fait écouter, mais le groupe a été banni des Pays-Bas en 2004 à cause des paroles radicales du groupe et de commentaires controversés de son chanteur Marko Perković.

Le centre Simon Wiesenthal s’est plaint au président croate Stipe Mesić l’an dernier, lorsque Perković avait déclaré : « Je n’ai rien contre les Juifs, mais Jésus Christ non plus n’avait rien contre eux, et ils L'ont quand même crucifié. »

Un concert programme ce week-end dans la province autrichienne de la Carinthie a été annulé pour des raisons de sécurité, mais Perković a reçu une invitation de Jörg Haider pour assister aux deux matches de la Croatie en Carinthie, face à l’Allemagne et la Pologne.

Sur scène, Perković, qui est une star en Croatie, s’appelle Thompson, en référence à la mitraillette américaine utilisée par la Croatie pendant la guerre civile yougoslave dans les années 1990.

Les critiques déclarent que ses chansons glorifient le régime d’Ustasha soutenu par les Nazis qui dirigeait la Croatie pendant la Deuxième Guerre Mondiale et s’est rendu responsable de la mort de milliers de juifs, Serbes et autres Croates. Une tournée de Perković organisée l’an dernier aux Etats-Unis avait provoqué des protestations de groupes juifs.

Perković déclare que ses chansons sont patriotiques, mais rejette l’étiquette fasciste. Le groupe a donné un concert pour la grande communauté croate de Vienne en 2007 sans susciter de polémique.

L’une des chansons de Thompson, Lijepa li si (« Tu es belle », qui parle de la Croatie) est souvent jouée lors de matches de l’équipe nationale croate de football. Cependant, la chanson n'a pas été jouée l'an dernier, lorsque la Croatie a rencontré Israël.