Point culminant de la Semaine d’action européenne22 octobre 2004

Au cours de la semaine prochaine, la cinquième Semaine d’action FARE contre le racisme et la discrimination dans le football européen, lancée le 14 octobre, atteindra son point culminant avec toute une série d’événements au plus haut niveau et à la base.

Reprenant l’importance accordée par le réseau FARE à une campagne en Europe centrale et orientale pour une culture du football exempte de racisme, d’antisémitisme et de discrimination, un grand nombre d’associations nationales, de clubs et d’ONG pour les droits de l’homme seront en action.

Les clubs roumains de haut niveau en action

Le Conseil national de lutte contre la discrimination en Roumanie continue sa campagne « Montrer au racisme le carton rouge » pendant les matches de première ligue. A l’entrée des stades, les spectateurs sont accueillis par des posters géants portant le slogan « Nous sommes tous DIFFERENTS, nous sommes tous EGAUX et nous sommes tous une EQUIPE ! Nous luttons contre la discrimination. Joignez-vous à nous ! ». Pendant les matches, des annonces contre le racisme sont également faites. L’actuel leader de première division, le FC National Bucharest, apportera son soutien à la Semaine d’action FARE : des joueurs de première ligue brandiront des cartons rouges contre le racisme avant leur match contre le Politehnica Iasi. A Bucarest, les deux clubs rivaux du Rapid et du Dinamo Bucharest, qui occupent la deuxième respectivement la troisième place au classement, suivront dimanche avec une action « carton rouge » lors de l’affrontement entre les deux équipes. L’action symbolique dans les stades est accompagnée d’ateliers de prise de conscience dans les écoles et d’un concours de dessins.

Action en Slovaquie et en Hongrie

La Fédération slovaque de football participera pour la deuxième fois à la Semaine d’action FARE. A l’occasion de tous les matches de la 12e journée du championnat de super ligue, des enfants porteront des t-shirts avec le slogan « Montrer au racisme le carton rouge » et présenteront une bannière intitulée « Le football est un jeu pour tous ». Les joueurs des 10 clubs brandiront le carton rouge contre le racisme, et les supporters seront informés par haut-parleurs.

À la base, l’organisation pour les droits de l’homme Mahatma Ghandi en Hongrie utilise le football comme instrument du dialogue interculturel. Elle organise toute une séries de matches de football à Budapest, impliquant notamment l’African Stars FC, second cette année au Mondiali Antirazzisti en Italie, ainsi que l’équipe de minorités croates Red Lions et d’autres équipes hongroises. Les matches sont accompagnés de lectures sur l’histoire de l’Afrique et sur ses minorités ainsi que d’un riche programme culturel.

Des supporters s’engagent au Danemark

Au Danemark, où plusieurs incidents racistes ont eu lieu au cours de la dernière saison du championnat de football, des supporters s’engagent pour sensibiliser le public sur la nécessité de respecter les diversités dans les stades.
Les supporters du FC Copenhagen ont publié une déclaration antiraciste qu’ils ont diffusée sur de nombreux sites de supporters et sur le site officiel du club. Lors du match à domicile contre le Viborg FF (24. 10.), ils souhaitent distribuer des autocollants antiracistes. Le week-end dernier, l’initiative « Brondby Fans Mod Racisme » a distribué des dépliants, et les joueurs ont distribué des cartons portant des messages antiracistes lors du match opposant le Brondby Copenhagen à l’Odense BK. Elle a également mis en place le site Internet
www.fansmodracisme.dk, qui présente des informations en 6 langues.

Toute la ligue autrichienne s’engage

Pour la première fois, la Bundesliga autrichienne consacre l’ensemble de ses dix matches de 1ère et 2e ligue à la lutte contre le racisme et la discrimination. Les enfants qui accompagnent les joueurs sur le terrain porteront des t-shirts « Tacler le racisme », et des annonces seront lues dans tous les stades. De plus, le SK Rapid et FairPlay. Different Colours One Game, organiseront une action FairPlay dans les stades à l’occasion du 270e derby entre le Rapid et l’actuel leader, l’Austria de Vienne : les deux équipes présenteront des bannières antiracisme ; un spot antiraciste sera montré sur l’écran géant, et 10000 copies du programme de match avec un supplément détachable contre le racisme seront distribuées gratuitement.

Football Unites aux Pays-Bas et en Angleterre

Suite au grave incident raciste survenu dans le football néerlandais la semaine dernière, le PSV Eindhoven émettra un puissant message antiraciste dimanche prochain lors du match contre l’Ajax Amsterdam. Des enfants brandiront une bannière portant le slogan « Le PSV contre le racisme » pendant l’alignement des équipes, et des messages figureront dans le programme du match et sur écran géant.

A Sheffield, des employés de l’association partenaire de FARE « Football Unites Racism Divides » distribueront des posters et des fanzines antiracistes avant le match opposant le Sheffield United à Plymouth le 23 octobre. Pendant l’échauffement, les joueurs porteront des t-shirts « Kick It Out », et des messages antiracistes apparaîtront sur le tableau d’affichage tout au long du match. Pendant la mi-temps, un match opposera des enfants de différentes origines entraînés par Football Unites.