Sommet de la Semaine d’Action FARE ce week-end24 octobre 2008

Ce week-end, la Semaine d’action européenne du réseau FARE (Football Against Racism in Europe) atteindra son sommet avec toute une série d'événements au niveau professionnel et amateur organisés par des groupes de supporters, des joueurs, des clubs, des ONG et des organisations de minorités ethniques.

La 9e édition de la Semaine d’action FARE qui se déroule du 16 au 28 octobre voit pour la première fois 40 pays européens se joindre à la lutte pour un monde du football exempt de discrimination et d'exclusion.

Hier soir, lors du mach de Coupe UEFA, le Sampdoria s’est joint à Belgrade au FK Partizan pour une remarquable action symbolique : sur le terrain, les deux équipes ont porté des t-shirts FARE et présenté des cartons diffusant le message « We don’t divide, black – white, we unite. ». Cette semaine, la Ligue des Champions de l’UEFA a fourni une vaste plateforme public pour diffuser le message intégratif de la Semaine d’action FARE. Plus de 570 000 personnes ont été directement touchées par le message diffusé dans les 16 stades.

Les matches éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA entachés de racisme
Une série d'actes racistes pendant les matches éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA qui se sont disputés la semaine dernière démontrent la nécessité pour toutes les personnes impliquées dans le football de faire constamment preuve de vigilance.

Kurt Wachter, de l’organisation autrichienne FairPlay-vidc co-fondatrice de FARE, a déclaré :

Nous avons réussi beaucoup de chose dans notre lutte contre le racisme dans le football, mais nous ne devons surtout pas relâcher notre vigilance. Lors du match éliminatoire à Bratislava, nous avons été témoins de comportements antisémites et racistes de la part de certains supporters polonais, à Zagreb des supporters croates ont scandé – une fois de plus – des slogans nazis et anti-serbes pendant le match contre Andorre, et le match opposant la Bulgarie à l’Italie a mis en évidence un fascisme flagrant parmi les groupes de supporters des deux équipes. Une prise position contre le racisme reste absolument nécessaire.

Les joueurs scandinaves montrent le carton rouge au racisme
L’un des points forts du week-end prochain sera la mobilisation des joueurs et clubs professionnels scandinaves. La campagne norvégienne « Gi rasisme rødt kort » coordonne des événements antiracistes dans la Premier League, la 1ère division et la Premier League féminine. Un concours au niveau scolaire a également été lancé au début de la Semaine d'action. En Suède, l’Union des joueurs organise également une campagne, intitulée « Ge rasismen rött kort ». Les brochures de la campagne seront distribuées à quelque 135 000 spectateurs. Lors de la présentation des équipes sur le terrain, un court DVD sera montré, et les joueurs brandiront des cartons rouges. Au Danemark, l’Union des joueurs organise un événement anti-raciste pour le match opposant Randers à Ålborg. Les joueurs brandiront un carton rouge, et un concours de penalties sur fond d’antiracisme aura lieu pendant la mi-temps. Le week-end dernier, la Fédération finlandaise de football et la Ligue nationale (Veikkausliiga) ont elles aussi participé à la Semaine d'action FARE.

Nouvelle impulsion en Russie
Conformément à sa priorité de faire campagne en Europe de l'Est pour une culture du football exempte de racisme, d'antisémitisme et de discrimination, le réseau FARE a apporté son soutien financier à un nombre croissant d’initiatives et d'ONG des Droits de l’Homme dans les anciennes Républiques soviétiques.

Maccabi Moscow, club de football d’une communauté juive, organise deux événements de football multiethnique dans le cadre de la Semaine d’action FARE. À Saint-Pétersbourg, l’organisation Put Domoi qui travaille surtout avec des sans-abri a organisé un tournoi « Football Against Racism » avec des équipes de sans-abri et de réfugiés au stade Metrostoy. En Géorgie, FARE soutient un projet de l'ONG Pont de l’amitié « Kartlosi » qui utilise le football comme moyen de faire participer les deux organisations ethniques géorgienne et ossète qui vivent dans la zone touchée par le récent conflit armé dans la région frontalière de Tskhinvali.

Le pays d’accueil de l’EURO 2008 soutient à fond la campagne
Tous les clubs de la Bundesliga autrichienne ainsi que la campagne « FairPlay. Different Colours. One game » coopèrent à la diffusion d’un message puissant pour la diversité et contre la xénophobie. Sur le terrain, trois joueurs de chaque équipe feront une déclaration personnelle contre le racisme. La devise « Je suis contre le racisme » sera diffusée dans les stades sur des banderoles, des écrans géants, sur les t-shirts que porteront les enfants qui accompagnent les joueurs sur le terrain et sur des cartons noirs et blancs que brandiront les joueurs et les arbitres.

La Premier League anglaise est de la partie
Dans la Premier League anglaise, les matches du dimanche 26 octobre opposant Chelsea à Liverpool, Portsmouth à Fulham, Tottenham Hotspur à Bolton Wanderes et West Ham United à Arsenal seront dédiés à la célébration de la diversité et à l'éradication des abus racistes.

FARE est convaincu qu’une telle action au plus haut niveau permettra de communiquer avec succès la philosophie de la Semaine d’action à l’ensemble de la famille européenne du football, y compris aux pays et ligues dans lesquels le comportement raciste et le harcèlement posent de sérieux problèmes non seulement au football, mais aussi à la société dans son ensemble.