FARE appelle à l’action suite aux insultes subies par l’Angleterre19 novembre 2004

Le réseau FARE (Football Against Racism in Europe) a appelé la FIFA à prendre des mesures d’envergure contre la Fédération espagnole de football afin d’assurer que les insultes raciales subies mercredi dernier par l’Angleterre ne restent pas impunies. Le réseau FARE demande que la participation de l’Espagne aux compétitions de football soit suspendue jusqu’à ce que la Fédération espagnole de football puisse assurer aux instances dirigeantes du football européen qu’elle s’attaque sérieusement au problème du racisme.

Les observateurs de l’association Kick It Out partenaire de FARE et leurs collègues de l’ONG espagnole CERCRA, qui ont assisté au match, enverront des témoignages à l’UEFA et à la FIFA, afin de compléter tout rapport fait par la Fédération anglaise de football.

Selon l’association, les chants racistes entendus mercredi sont les plus graves rencontrés ces derniers temps lors d’un match international, et auraient justifié que l’arbitre interrompe le match ou que les joueurs anglais quittent le terrain.

Piara Powar, directeur de Kick It Out, a déclaré :
« Nous pensons que la réaction inappropriée de la Fédération espagnole de football face aux remarques lancées par l’entraîneur national Luis Aragones a contribué aux incidents d’hier soir. L’Espagne représente le troisième plus grand marché commercial de football en Europe, mais les autorités du football espagnol, les médias et un grand nombre de supporters ferment les yeux sur le racisme. »

Les commentaires d’Aragones montrent bien que l’Espagne ainsi que d’autres grandes nations du football en Europe ont encore beaucoup à faire dans leur coopération avec nos partenaires du réseau FARE pour assurer que de tels incidents ne se produisent plus.

C’est à présent à la FIFA de prendre des mesures. Sa réaction permettra de tester sa volonté de tacler le racisme hors du football. »

Michael Fanizadeh du FairPlay-vidc, bureau de coordination FARE à Vienne, appelle à l’action :

« Nous avons besoin que les responsables du football en Espagne fassent des efforts considérables. FARE multipliera ses actions et en appellera aux activistes antiracistes, supporters et jeunes travailleurs espagnols, ainsi qu’au gouvernement, à la ligue et à la Fédération de football. Des mesures doivent être prises à tous les niveaux du jeu, et il est important que nous unissions nos efforts dans la lutte contre le racisme dans le football espagnol.

Cependant, nous voulons également que des mesures soient prise par la Fédération espagnole de football et par la FIFA, responsables de l’organisation du match amical de mercredi dernier. »