FARE appelle la Fédération espagnole de football à agir08 mars 2006

Des représentants du réseau FARE (Football Against Racism in Europe) et de la FIFPro (Fédération internationale des footballeurs professionnels) ont assisté à une conférence de presse organisée par l’association antiraciste espagnole CECRA, pour délivrer des déclarations appelant la Fédération espagnole de football (RFEF) à l’action contre le racisme dans le football.

La conférence de presse, qui s’est déroulée mercredi dernier à Valladolid avant le match entre l’Espagne et la Côte d’Ivoire, a été convoquée suite à une série de problèmes au sein du football espagnol, dont le dernier remonte au 25 février, lors du match opposant le Real Saragosse au FC Barcelone. L’attaquant de Barcelone Samuel Eto'o avait été insulté par des cris de singe, et des cacahouètes ont été lancées dans sa direction par une partie des supporters de Saragosse.

Les trois organisations ont déclaré que si RFEF ne reconnaissait pas le racisme comme un grave problème dans le football espagnol, les joueurs noirs continueront d’être insultés et certains finiraient pas ne plus vouloir jouer dans les ligues espagnoles.

Carlos Ferreyra Nuñez, membre de la CECRA (Coalition espagnole contre le racisme), a appelé l’Association des footballeurs espagnols (AFE) à demander à ses membres de retarder de cinq minutes le début des matches ce week-end afin de protester contre le racisme dans le football et par solidarité avec Eto'o.

Howard Holmes, membre de l’association anglaise « Football Unites, Racism Divides » partenaire de FARE, commente la conférence de presse à laquelle il a assisté :

« Les graves insultes dont a été victime Samuel Eto'o samedi dernier – et sa réaction – ont finalement peut-être fait prendre conscience à certaines personnes de la gravité de la situation. Avant le match entre l’Espagne et la Côte d’Ivoire, les équipes étaient alignées derrière une bannière portant le slogan « Tous unis contre le racisme dans le football », et pendant la mi-temps, l’ensemble de la panneautique a été consacrée à un message antiraciste de la CECRA. Le journal 'Marca' a également lancé une campagne contre le racisme. »

« Cependant, pour vraiment avancer dans la lutte contre le racisme, il est nécessaire que la Fédération espagnole de football reconnaisse la gravité de la situation et réalise que le problème nuit au football espagnol. La prise de responsabilités est indispensable dans la lutte contre le racisme, et une fois les actuels débordements passés, la situation dans le football espagnol continuera de se détériorer tant que les pouvoirs publics ne prendront pas leurs responsabilités. »