L’amende infligée par la FIFA à la Croatie met en évidence certaines inconséquences03 octobre 2008

La Fédération Croate de Football a été condamnée à une amende de 30.000 CHF pour le comportement raciste de certains de ses supporters lors d’un match de qualification à la Coupe du Monde contre l'Angleterre au début du mois.

Lors du match qui s’est soldé par la victoire 4-1 de l’équipe entraînée par Fabio Capello, quelques spectateurs du stade Maksimir à Zagreb ont lancé des cris de singe envers le buteur anglais Emile Heskey, qui venait de recevoir un carton jaune.

L’amende infligée par la FIFA semble contredire la ligne de rigueur qu’elle avait suivie jusqu’à présent face au comportement raciste des supporters et qui avait été consignée dans le Code disciplinaire de la FIFA en 2006. Une modification du code en mai dernier est passée totalement inaperçue du fait que la FIFA ne l'a pas annoncée.

Le code dit :
2. b) Lors de graves infractions, des sanctions supplémentaires peuvent être prononcées, comme par exemple disputer un match à huis clos, perdre la rencontre par forfait, se voir retirer des points ou se faire exclure de la compétition.

C’est la deuxième fois en quelques mois que des supporters Croates ont été rendus coupables de comportement raciste, la FIFA ayant prononcé une légère amende pendant l’Euro 2008 à la suite de chants racistes pendant le quart de finale contre la Turquie.

Une amende avait déjà été infligée à la Croatie après l’Euro 2004 au Portugal pour une infraction du même genre.

La Fédération Anglaise de Football ayant demandé à la FIFA d’enquêter sur l’incident, l'instance dirigeante du football mondial a rendu aujourd’hui son verdict.

Voici les termes du communiqué de la FIFA : « La Commission de Discipline de la FIFA a infligé une amende de 30 000 francs suisses à la Fédération Croate de Football au vu du comportement raciste dont ont fait preuve certains de ses supporters lors du match qui a opposé la Croatie à l'Angleterre le 10 septembre 2008, dans le cadre des éliminatoires de Coupe du Monde de la FIFA 2010.

« La Fédération Croate de Football a été rendue coupable d’avoir enfreint l’article 58, al. 2 du Code disciplinaire de la FIFA et a ainsi été mise en garde conformément à l’article 13. Dans le cas où d’autres violations de l’article 58 seraient commises, la Commission de Discipline de la FIFA imposerait des sanctions plus lourdes.“