Le football rassemble – mais l’un des joueurs a dû partir !12 mars 2010

L’association autrichienne FairPlay partenaire de FARE soutient l'initiative www.fussballverbindet.org lancée contre l’expulsion d'un jeune footballeur et de sa famille.
Bernard a 9 ans et joue au football. Bernard est un très bon joueur, le plus talentueux qui ait jamais joué dans ce village, déclare son entraîneur. Il est apprécié de ses coéquipiers et de ses camarades d’école, des parents et des enseignants. Bernard doit même cet été entrer au club LAZ Wr. Neustadt. Ou plutôt devait, car Bernard a été expulsé fin février.
Bernard et sa famille sont originaires du Kosovo. Avec ses parents et ses deux frères et sœurs, Bernard fait aujourd’hui partie intégrante de la commune où il habite. Sa famille, qui vit depuis plusieurs années en Autriche et parle bien l’allemand, a trouvé un nouveau point d’attache dans la communauté villageoise. Mais en 5 jours, tout a basculé. La famille a été arrêtée et mise en rétention, puis transférée à Vienne avant d’être expulsée vers le Kosovo.
Les coéquipiers de Bernard, son entraîneur, ses camarades d’école, les enseignants ainsi que ses amis et son entourage ne sont pas décidés à accepter cette expulsion. C’est pourquoi il ont lancé une pétition contre l’actuelle pratique d'expulsion du Ministère intérieur autrichien et s'engagent pour l’octroi d’un séjour humanitaire – notamment dans le cas de Bernard et de sa famille.
L’action bénéficie du soutien de joueurs renommés tels que Helge Payer (SK Rapid Wien), Sebastian Martinez (First Vienna Football Club), György Garics (Atalanta Bergamo) ou encore Ivica Vastic (ancien joueur national autrichien et auteur du livre « Gemeinsam gewinnen wir. Fußball verbindet » (Ensemble pour gagner. Le football rassemble) .
L’intégration par le sport – un vain mot ?
Bernard est membre d’une équipe de football et d'un club, il participe donc à la vie sociale de sa commune. Même si son talent de footballeur n'est sûrement pas la seule raison pour laquelle lui et sa famille sont devenus indispensables à la communauté villageoise, il y a du moins contribué. L’exemple de Bernard montre que l'intégration par le sport est un concept qui fonctionne, concept d’ailleurs cité dans l'actuel programme du gouvernement pour l’encouragement à la cohabitation sociale. L’action du Ministère intérieur est donc d’autant plus étonnante.
Comme le résume très bien l'un des initiateurs de www.fussballverbindet.org et père d’un coéquipier de Bernard :
Les législateurs votent sans cesse des lois de plus en plus strictes. Soi disant pour contrecarrer les forces criminelles chez les demandeurs d’asile. Or, ces lois sont appliquées à des garçons de 9 ans parfaitement intégrés dans la société.
Le village entier ressent les conséquences de l’expulsion. La mère d’un camarade d'école décrit ce qui s’est passé le lendemain de l'expulsion :
<< Maman, Bernard est en prison, et lundi une psychologue scolaire va venir.>> Pourquoi ? Pour dire aux enfants que tout cela n'est pas si grave ? C’est grave, très grave même. Ses livres scolaires, ses cahiers, ses affaires de peinture, son sac de sport, sa valise de bricolage, ses chaussons, tout est resté en place – mais Bernard, à qui ces objets appartiennent, n’est plus là ! »
Vous souhaitez apporter votre soutien ?
Tous ceux qui souhaitent aider Bernard et sa famille peuvent signer la pétition sur le site www.fussballverbindet.org.
Vous pouvez aussi aider :
• En signant la pétition et en informant vos amis et votre entourage
• En diffusant sur votre site Internet un rapport de l’initiative
• En diffusant un rapport dans vos newsletters/magazines/fanzines/brochures/journaux
• En envoyant l’information par e-mail à d’autres personnes
• En contactant les initiateurs et en leur affirmant votre soutien
• En informant votre club de football local et en vous solidarisant avec Bernard
• En envoyant des lettres de soutien aux initiateurs
• En informant la presse locale de l'initiative