Le syndicat des joueurs grecs critique les injures envers un joueur06 avril 2005

Une semaine seulement après le match de qualification pour la coupe du monde, qui a opposé la Grèce à l’Albanie et à l’occasion duquel la Fédération de football grec a refusé de vendre des billets à des Albanais, un autre incident raciste s’est produit dans le football grec.

LAssociation grecque des footballeurs professionnels a publié une déclaration condamnant un incident raciste provoqué par des supporters contre le joueur Kofi Amponsah de l’équipe d’Aegaleo.

Dimanche dernier, le défendeur ghanéen âgé de 27 ans a été victime de remarques racistes lancées par des supporters de sa propre équipe lors de la victoire à domicile 1-0 contre Iraklis dans un match de première division grecque.

Dans sa déclaration, le syndicat des joueurs précise que de tels incidents sont non seulement affligeants, mais aussi très inquiétants. L’incident, qui témoigne d’un comportement inacceptable envers ce joueur, ne peut qu’irriter ceux d’entre nous qui aiment le football grec, car il semblerait que la situation soit de moins en moins contrôlable.

Après le match, l’entraîneur d’Aegaleo Ilie Dumitrescu a déclaré qu’Amponsah avait demandé pendant la mi-temps à être remplacé pour le restant du match.

Il a pleuré. Je n’ai aucun respect pour des supporters qui font des remarques racistes. Ils ne sont rien. Nous n’avons pas besoin d’eux. Je préférerais qu’ils m’insultent pendant 100 matches plutôt que mes joueurs, a-t-il ajouté.