Le thème des droits au cœur de la XVIème édition de la Coupe du Monde Antiraciste27 avril 2010

Il faut l’effort économique de tout le monde pour garantir le futur de la fête
En attendant les inscriptions sont ouvertes sur le site www.mondialiantirazzisti.org

BOLOGNE – La machine organisatrice de la Coupe du Monde Antiraciste est depuis longtemps au travail pour la préparation de la XVIème édition de la fête de l’antiracisme organisée par Uisp (Union italienne des sports pour tous), Progetto Ultrà et Istoreco qui, cette année encore, se déroulera dans le parc Salvador Allende de Casalecchio di Reno, à quelques kilomètres de Bologne, du 7 au 11 juillet. Au centre de la fête il y aura, comme d’habitude, les thèmes liés à la lutte contre les discriminations raciales et de genre. Cette année, cependant, suite aux violences de Rosarno – petite ville du Sud de l’Italie qui en janvier dernier a vu exploser l’affrontement entre la population locale et la communauté d’immigrés qui, dans le désespoir et dans l’obscurité de l’illégalité criminelle, travaillait dans le secteur agricole local – la Coupe du Monde Antiraciste a choisi de mettre au centre du débat le thème des « Mêmes droits pour tous ». Consciente du fait qu’il ne peut y avoir intégration sans égalité de chances, la Coupe du Monde Antiraciste veut se faire porteuse d’une campagne pour l’extension des droits constitutionnels aux nouveaux citoyens, en annulant le principe de l’octroi de la nationalité comme droit de sang et en soutenant l’adoption du ius soli, selon lequel il faut considérer comme citoyen d’un pays toute personne naissant sur le sol dudit pays.

Une première rencontre avec les groupes d’associations qui collaborent à l’organisation de la Coupe du Monde Antiraciste a déjà eu lieu, au siège de l’Uisp Emilia Romagna, le 26 mars dernier. Une autre rencontre est programmée pour le 28 avril à 18h toujours dans les locaux de l’Uisp de via Riva di Reno 75/3 à Bologne. Au cours de la réunion de mars, s’est manifestée clairement l’exigence de développer peu de débats, mais clairs, sur les thèmes du ius soli et de l’accès au sport pour tous, sur les différences de genre et les discriminations qui y sont liées, et sur les voies à parcourir pour permettre aux supporteurs de « se réapproprier le football », en évitant le risque que le sport ne devienne la victime d’intérêts économiques et politiques brutaux.

À tous les futurs participants à la manifestation, à laquelle il est possible de s’inscrire à partir du 15 avril exclusivement à travers le site de la Coupe du Monde Antiraciste (www.mondialiantirazzisti.org), il est donc demandé de donner leur contribution au développement de ces thèmes en produisant du matériel et en recueillant des histoires sur leur engagement quotidien dans le domaine de la lutte contre les discriminations. À cette demande est associée une autre demande plus matérielle. La crise économique, qui a entraîné une diminution très importante des fonds de la part des sponsors de la manifestation, et la dette accumulée dans l’édition 2009, due aux très violents orages qui se sont abattus sur le parc Allende ayant causé des dommages considérables aux structures empêchant l’arrivée du public du soir dans les espaces de la fête, risquent de compromettre le futur de cette manifestation historique de l’antiracisme international. Il est donc fondamental que tous les groupes qui participent à la Coupe du Monde Antiraciste s’engagent immédiatement dans une campagne de collecte de fonds pour soutenir la manifestation. La Coupe du Monde Antiraciste est et restera une fête non commerciale : le paiement d’un billet ne sera jamais demandé pour accéder au tournoi ou aux concerts et, conformément à la délibération du 26 mars, aucune augmentation ne sera appliquée aux coûts de la nourriture et des boissons. Mais pour se garantir un avenir, il faut le soutien de tout le monde. La Coupe du Monde Antiraciste est en danger et pour cette année la démocratie faite de participation a besoin, malheureusement, de la petite aide économique de chacun de nous.

(Vittorio Martone)