Les Mondiali rassemble des milliers de fans contre la discrimination en Italie09 juillet 2011

Des milliers de footballeurs amateurs, de supporteurs et d’activistes contre la discrimination de toute l’Europe se sont réunis dans le nord de l’Italie pour démontrer leur solidarité dans la lutte mondiale contre la discrimination.

Les visiteurs des Mondiali Antirazzisti étaient accueillis le week-end dernier dans la petite ville italienne de Castlefranco Emilia, près de Modane, par une grande banderole clamant Non au sexisme.

Plus de 150 équipes ont participé au festival, qui fêtait cette année sa 15e édition, et des milliers de personnes ont convergé pour écouter des concerts, participer à des débats et profiter de l’ambiance de l’évènement.

Les Mondiali adressent un message fort contre le racisme et le sexisme, en utilisant la culture du football pour le transmettre. Parmi les problèmes évoqués figuraient les politiques des gouvernements européens contre l'immigration et les minorités ethniques, ainsi que le statut des réfugiés.

Ce « Mondial » est organisé par les associations italiennes Progetto Ultra et Sport pour tous (UISP), deux membres actifs du réseau FARE.

Le fondateur des Mondiali, Carlo Balestri, déclarait aujourd’hui : « Les Mondiali se battent pour de nombreuses causes : la tolérance, le respect et la paix. Notre objectif est de démontrer ce qu'il est possible d'accomplir lors des hommes et femmes se réunissent dans la célébration d'une chose qu'ils aiment, dans le but de combattre les éléments qui la ternissent.

« Le football souffre de racisme et de discrimination dans de nombreux endroits du globe, car la société a un problème. Nous pensons pouvoir créer une alternative, grâce à l’éducation et à l’interaction sociale. »