Le deuxième week-end d’action très suivi22 octobre 2010

Le deuxième week-end de la Semaine d’action du FARE 2010 débute aujourd’hui avec des activités au niveau national dans des centaines d’évènements, tournois et débats dirigés par des groupes de supporteurs et des organisations communautaires.
On se dirige vers la barre des 1 500 évènements au cours des dix jours de la Semaine d’action, à laquelle participent de nombreux nouveaux groupes. Les actions entreprises au niveau des communautés seront accompagnées par des activités dans les plus grands championnats européens.
Rafal Pankowski, membre de l’association Never Again et coordinateur du Projet de développement du FARE en Europe de l’Est, apporte son éclairage.
Le réseau FARE apporte une image claire des objectifs qui peuvent être atteints dans le développement social grâce au football. Cette année, la Semaine d’action a démontré que qui peut être atteint grâce à une action unie.
Alors que se rapproche l’échéance du Championnat d’Europe de l’UEFA, organisé dans moins de deux ans en Pologne et en Ukraine, le nombre et l'étendue des messages contre le racisme diffusés en Europe centrale et en Europe de l'Est sont encourageants. Nous rencontrons encore de nombreux problèmes, mais le message est clair : le rejet de l’intolérance et de la discrimination, ainsi que la promotion des valeurs d’inclusion.

Une bibliothèque de photos est disponibleici.
Voici une sélection parmi les centaines d’activités qui se tiendront au cours des prochains jours :
Croatie – Le club de supporteurs White Angels du NK Zagreb organise ce soir un débat public, en coopération avec le Centre pour les Études pour la Paix, sur la responsabilité des supporteurs dans la promotion de leurs activités contre le racisme et la discrimination.
Les White Angels sont foncièrement engagés dans la lutte contre la discrimination, et le week-end dernier, il leur a été interdit d’organiser des activités par le club, au cours d’un match à domicile face au NK Karlovac.
Le secrétaire des White Angels, Bojan Branisavljevic, déclarait :
En tant que groupe de supporteurs, nous sommes scandalisés par les excuses présentées par la direction de notre club, et nous estimions nécessaire d’effectuer une action en réaction à cette décision.
Nous avons transmis notre message par d’autres moyens, en distribuant des tracts et en déployant la banderole que le club avait refusé, pour apporter notre soutient à notre tribune. Mais le choc, l’incrédulité et la déception restent gravés.

Finlande – L’association sportive et multiculturelle Liikkukaa! organise un match amical entre l'équipe « Respect » de Liikkukaa et l’équipe nationale junior pour sensibiliser au racisme dans le football dans la région d’Helsinki. L’équipe « Respect » est composée de jeunes joueurs natifs de Finlande et de pays africains.
L’Atlantis FC et son groupe de supporteurs organisent un évènement dans le stade de Myllypuro, dont un match amical entre le centre de formation de l'Atlantis FC et des immigrés. De nombreux supporteurs du club sont des immigrés ou membres d’une minorité ethnique. Ils organiseront une fête du football à Helsinki.
Allemagne – « Lutte contre l’homophobie dans le football : que faire sur place ? » sera le thème d’un débat public organise par le réseau Alerta à Düsseldorf.
Projection du film « Esprit d’équipe », suivie d’un débat avec la participation d’un joueur et d’un membre de l’administration du club Fortuna Düsseldorf, ainsi qu’un représentant du premier club de supporteurs gay du Fortuna, « Warm Up 95 ».
Israël – Un tournoi est organisé en mémoire des victimes du camp nazi de Terezin (ex-Tchécoslovaquie). Les participants internationaux du Maccabi World Union adopteront les noms des équipes qui ont été formées dans ce ghetto. La journée comprend une visite de l’exposition LIGA TEREZIN qui raconte l’histoire du championnat de football créé dans le camp.
Monténégro – Le Forum MNE organise un match sur mini-terrain entre des jeunes Roms et des joueurs de Kom Podgorica. En marge du match se tiendra une exposition de peintres romanichels, afin de présenter au public les idées, la créativité et les capacités des groupes de jeunes et la richesse de la diversité du Monténégro.
Pays-Bas – Avant le match épique entre le PSV Eindhoven et Feyenoord, les joueurs du PSV porteront un T-shirt contre le racisme lors de l’échauffement, tenue dont seront également vêtus les enfants qui les accompagneront sur le terrain. Le capitaine des deux équipes liront aussi une déclaration contre le racisme qui sera diffusée sur les écrans géants et dans le programme du match.
Russie – Le Zenit Saint-Pétersbourg a organisé toute la semaine des formations auprès des écoles, ainsi qu’un concours de dessins, une activité « Le football unit » et des projections de film. Ces activités continueront la semaine prochaine.
Plusieurs joueurs ont participé à des séances de questions-réponses, notamment Basel Abdulfattakh et Roland Gigolaev, et les enfants ont pu assisté à un entraînement de l’équipe.
Ukraine – Le FC Arsenal Kyiv démontrera sa participation dans un mouvement l’ultras contre le fascisme qui peut unir les supporteurs de toutes les équipes de la Premier League ukrainienne. Les joueurs du club de Kiev afficheront leur slogan « Aimez le football, détestez le racisme » (en ukrainien) pendant leur match face au FC Dnipro Dniepropetrvsk. Des écharpes seront portant le même slogan seront brandies par les supporteurs d’Arsenal et du Dnipro.
Cliquez ici pour la liste des activités de la Semaine d’action du FARE.
Téléchargez l’affiche de la Semaine d’action 2010 (en PDF).