Le choc après la révélation d’Advocaat : les supporteurs auraient interdit le recrutement de joueurs noirs14 mai 2008

Les militant réclament des clarifications de la part du FC Zenit St. Petersburg, vainqueur de la Coupe UEFA, concernant sa position contre le racisme.

Le site officiel du club déclare:
Le FC Zenit se préoccupe sérieusement des supporteurs ayant un comportement irrespectueux envers les sportifs et les adversaires d’autre nationalité ou religion. Le club estime que ces personnes n’ont pas leur place dans un stade, et prend toutes les mesures pour enquêter sur de tels incidents, avec des sanctions allant jusqu’à l’interdiction de stade. Le
FC Zenit soutient activement les campagnes nationales et européennes contre le racisme, et prévoit de participer à l’activité européenne « Show Red Card to Racism! » (Expulsez le racisme !).

Cet engagement a cependant était sérieusement mis en doute après les propos attribuées par la BBC à Dick Advocaat, l’entraîneur du FC Zenit. Le Zenit est le seul club en Russie à n’avoir jamais recruté de joueur noir, et ses supporteurs sont accusés d’avoir proféré des insultes racistes en mars dernier, lors de la victoire du Zenit en Coupe UEFA face à l’Olympique de Marseille.

Le défenseur marseillais Ronald Zubar avait déclaré : « Ils nous ont jeté des bananes en faisant des bruits de singe ».

L’entraîneur Dick Advocaat a même confié que l’attitude des supporteurs avant affecté sa politique de transferts.

« Le problème, c’est nos supporteurs », a-t-il déclaré. « Je serais ravi de recruter n’importe qui, mais les supporteurs n’aiment pas les joueurs noirs.

Je ne comprends pas pourquoi ils accordent une telle importance à la couleur de la peau. Pour moi, il n’y a aucune différence entre blanc, noir ou rouge.

Mais pour le Zenit, son bien le plus précieux, ce sont les supporteurs. C’est pourquoi, à l’avenir, je devrai leur demander franchement comment ils réagiraient si je recrutais un joueur de couleur.

Si les supporteurs ne sont pas d’accord avec moi, je ne le ferais pas. Je n’achèterais pas un joueur qui ne sera pas accepté par les supporteurs. »

Hier, Advocaat a clamé que ses propos n’avaient pas été correctement cités, mais l’impact de sa déclaration menace de jeter une ombre sur le premier trophée européen remporté par le Zenit.

Lord Herman Ouseley, le directeur de l’organisation antiraciste britannique Kick It Out, a déclaré que les clubs russes étaient « complices » dans ce dossier. « Le problème avec la majorité des clubs de football de l’ancien ‘bloc de l’Est’ », analysait-il, « c’est qu’ils sont complices de racisme, car ils se cachent derrière ce que leurs supporteurs déclarent qu’ils veulent.

Un club qui est limité de cette manière porte atteinte aux compétitions européennes. Dans les années 1970 et 1980, beaucoup de président de clubs anglais auraient dit que leurs supporteurs ne voulaient pas de joueurs noirs et les auraient houspillés.

Mais les clubs doivent faire preuve de courage. Vous pouvez changer la culture, dire que vous allez recruter les meilleurs joueurs, indépendamment de leur couleur de peau. Si les clubs ne sont pas prêts à le faire, ils sont complices de racisme. »