Déclaration du FARE suite à l’ouverture d’une enquête sur le Rangers FC15 avril 2011

L’UEFA a ouvert une enquête disciplinaire à l’encontre du Rangers FC, suite à des accusations de chants sectaires pendant les matches aller et retour de son 8e de finale de l’UEFA Europa League disputé le mois dernier face au PSV Eindhoven.
Piara Powar, le directeur exécutif du réseau FARE, a commenté aujourd’hui la décision de l’instance européenne.
“Je confirme que le FARE a soumis à l’UEFA des rapports d’observateurs indépendants après chacun des deux matches d’Europa League des Rangers contre Eindhoven.
“Les rapports ont été réunis dans le cadre d’un programme de contrôle permanent entrepris par des partenaires du réseau. Dans le cas présent, ils ont été déclenchés par des inquiétudes concernant des chants sectaires qui se sont fait entendre lors de précédents matches européens des Rangers cette saison.
“Il existe dans certains endroits des débats sur les qualifications de l’observateur du FARE qui était présent au match. Je peux confirmer que cette personne n’a aucune affiliation politique, religieuse ni footballistique qui pourrait remettre en cause sa capacité à agir en toute neutralité. L’observateur sait par ailleurs parfaitement comprendre et interpréter le comportement des supporteurs à ces deux rencontres.
“Des suggestions explicites de ‘campagne délibérée visant le club' ont émané du Rangers FC. Le réseau FARE se concentre uniquement sur sa mission principale, l’élimination de la discrimination du football et l’encouragement de l’inclusion sociale grâce à ce sport. Nous n’avons aucun compte à régler avec quelque club que ce soit.
”Nous ne pourrons plus communiquer sur ce dossier jusqu’à ce qu’il ait été traité par la commission de l’UEFA à la fin du mois.”