L’UEFA s’investit dans la Semaine d’action FARE06 octobre 2005

L’instance dirigeante du football européen apporte tout son soutien à la Semaine d’action FARE contre le racisme et la discrimination. L’UEFA ne se contente pas, comme certaines organisations, de prononcer des paroles d’encouragement, mais est prête à s’engager physiquement. Une équipe composée de membres du personnel de l’UEFA disputera un match de football en guise de soutien à la Semaine d’action.

L’équipe, sélectionnée parmi le personnel aux quartiers généraux de l’UEFA à Nyon (Suisse), sera opposée à une équipe locale au Stade de Colovray le 17 octobre. Dans un esprit d’unité, l’équipe visiteuse sera composée de joueurs locaux originaires de différents pays, tels que la Serbie-Monténégro, le Sénégal, le Maroc, l’Algérie, le Cameroun et la Russie. Le match, qui est attendu tous les ans avec impatience, témoigne de la volonté de l’UEFA de débarrasser le football du racisme à tous les niveaux.

Ligue des Champions
Pendant ce temps, à un niveau un peu plus élevé, l’UEFA organise toute une série d’actions dans le cadre de la Ligue des Champions, auxquelles l’ensemble des 32 clubs participeront pendant la Semaine d’action. Les actions contre le racisme auront lieu lors des matches des 18 et 19 octobre. Toutes les équipes entreront sur le terrain accompagnées par des enfants portant des t-shirts « Unite Against Racism ». En outre, des annonces seront faites par haut-parleurs et les programmes de match contiendront des articles de fond sur la campagne. Près de 500 000 spectateurs dans les stades et plusieurs millions de téléspectateurs pourront suivre ces événements en direct.

Lars-Christer Olsson, directeur général de l’UEFA, a déclaré sur la Semaine d’action :
« Avec la Semaine d’action, nous avons la grande opportunité de prendre position contre le racisme et de payer tribut à la diversité du football. L’UEFA soutient de tout cœur la Semaine d’action. Dans le cadre de notre propre campagne 'Unite Against Racism', nous profiterons de notre plus haute compétition au niveau européen pour affirmer notre position.

« Même si nous savons que la Semaine d’action ne mettra pas un terme au racisme dans le football, nous sommes persuadés qu’elle favorisera la prise de conscience du problème et donnera le coup d’envoi à de nouvelles initiatives contre le racisme à travers le continent, tant au niveau des clubs professionnels que du football amateur. »