L’UEFA renforce son attitude contre le racisme22 septembre 2005

En expliquant sa récente décision d’alourdir la sanction contre le club roumain Steaua Bucarest, l’UEFA lance un message clair aux clubs qui ne prennent pas toutes les dispositions nécessaires pour lutter contre les comportements racistes de leurs supporteurs.

Dans un rapport sur la procédure disciplinaire, l’UEFA fait observer ceci :
« Le panel s’est montré particulièrement inquiet du fait que le club Steaua Bucarest a essayé de minimiser les incidents racistes. Apparemment, le club n’a pas pris conscience du problème que représente le racisme parmi ses supporteurs ni des difficultés que cela implique pour le club. Le problème du racisme est bien plus ancré que cela. Passer des messages contre le racisme ne suffit pas. Au contraire, le problème requiert une attitude proactive avec des programmes éducatifs et une communication spécifique avec les supporteurs. »

À l’origine, l’UEFA avait infligé une amende au club Steaua Bucarest pour le comportement raciste de ses supporteurs envers Joseph Ndo du FC Shelbourne. Compte tenu de la gravité des injures racistes et du manque d’initiative de la part du club, l’UEFA a cependant alourdi la sanction et suspendu le stade. Steaua Bucarest a fait appel contre la décision de l’UEFA, en expliquant que les injures racistes de ses supporteurs ne représentaient que des railleries. L’UEFA est cependant restée sur sa décision.

Réactions en Roumanie
Comme FARE l’a déjà rapporté, l’ampleur de la sanction a suscité en Roumaine une prise de conscience pour le problème du racisme dans le football roumain et provoqué un débat public dans les médias. La majorité des médias roumains se sont consacrés au thème du racisme dans le football, thème qu’ils avaient totalement ignoré jusqu’alors. Les partenaires FARE opérant dans cette région ont été véritablement submergés d’appels de citoyens intéressés affirmant leur soutien.

Lutte contre le racisme
Dans son souci de libérer le football du racisme, l’UEFA travaille depuis plusieurs années en étroite collaboration avec FARE. Dans le cadre du programme de charité de l’UEFA, l’association FARE reçoit chaque année des subventions financées par les sanctions infligées par l’UEFA. Récemment, l’UEFA a organisé en collaboration avec FARE une conférence ouverte à toutes les fédérations européennes de football, afin d’examiner à la loupe le problème du racisme et d’envisager des méthodes pratiques pour lutter contre ce fléau. En outre, l’UEFA a élaboré pour les clubs un Guide ainsi qu’un Plan d’action en 10 points, et fourni aux fédérations membres des moyens financiers pour développer les initiatives de lutte contre le racisme.