Michel Platini, Président de l’UEFA : « Si un joueur commet un acte raciste, j’irai jusqu’à demander un ou deux ans de suspension »21 janvier 2008

Alors qu’il s’apprête à fêter son premier anniversaire à la tête de l’UEFA, Michel Platini est revenu sur l’application de son programme, au cours d’un entretien accordé à l’AFP. L’ancien meneur de jeu de l’Equipe de France et de la Juventus de Turin, a notamment tenu à réaffirmer son engagement pour lutter contre le racisme et la violence dans les stades:
« Contre la violence, on va profiter de la présidence européenne confiée à la France pour avancer sur l’Europolice du football. Une rencontre est prévue le 5 février avec le cabinet de Michèle Alliot-Marie (Ministre de l’Intérieur), pour un appui fort, en termes de formation de la police, de coordination pour intervenir au-delà des frontières. Contre le racisme, on continue à travailler sur les programmes d’éducation et on aura une campagne sur ce thème à l’Euro 2008. Sur le terrain, c’est la tolérance zéro. Si un joueur commet un acte raciste, j’irai jusqu’à demander –même si notre organe judiciaire est indépendant- un ou deux ans de suspension de nos compétitions. »
Quant à la bonne résolution du football européen pour 2008, Michel Platini attend du « respect qu’on peut décliner pour tous, joueurs, spectateurs, arbitres, etc. »