Le « Vivicittà » de l’Uisp pour la première fois à Kinshasa, en République démocratique du Congo09 avril 2008

Le dimanche 6 avril a eu lieu la 25e édition du Vivicittà – grand marathon organisé par l’association Uisp (Unione Italiana Sportpertutti) et qui se déroule simultanément chaque année dans de nombreuses villes d’Italie et du monde.
La présence du Vivicittà à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, est l’une des nouveautés de l’édition de cette année dédiée à « la paix, les droits et l’environnement ». À Kinshasa, plus de deux milles personnes ont participé à l’évènement dans la commune Masina à l’est de la capitale, où s’est également déroulé le marathon (dans le district de Tshangu, l’une des zones les plus agitées de la capitale congolaise).

Si le Vivicittà a pu être mis en place à Kinshasa, c’est grâce à une organisation que le réseau FARE a rencontré lors de la dernière Semaine d’action : la Lisped (Ligue sportive pour la promotion et la défense des droits de l'homme), sous la présidence de l’avocat Alain Makengo Kikandou.
Depuis plusieurs années, la Lisped utilise le sport comme vecteur de la paix et travaille activement en République démocratique du Congo à la réintégration des victimes de guerre dans le cadre de projets de lutte contre le racisme dans le football et le sport en général. L’organisation fait partie des sponsors du nouveau réseau African Network of Sport for Peace.

Le Vivicittà comprend deux compétitions : une course de 12 kilomètres à laquelle ont participé à Kinshasa 400 athlètes, et une course à caractère non compétitif de 4 kilomètres qui a rassemblé 2000 personnes. La Lisped a également organisé – avec un grand succès – une course de 2 kilomètres pour les personnes handicapées. Dans les prochains jours, une étape du Vivicittà est prévue dans les prisons urbaines.

Daniela Conti, responsable du secteur international de l’Uisp, et Livia Dusatti, de Peace Games, l’organisation non gouvernementale de l’Uisp, avaient deux bonnes raisons de se rendre au Congo : d’une part, en tant que représentantes de l’Uisp, elles ont suivi le déroulement du marathon, d’autre part elles ont mené une « micro-étude » de faisabilité en vue de futurs projets en matière de coopération internationale dans ce domaine.
« C’était très émouvant – raconte Daniela – de voir autant de personnes courir à travers les rues étroites de Masina avec le maillot du Vivicittà. »

Outre le grand succès remporté auprès du public, le Vivicittà a également été suivi avec beaucoup d’attention par les médias et les autorités congolaises, avec Willy Bakonga Wilima, Ministre de la Jeunesse et des Sports – dont c’était la première visite à Masina – ainsi que Mafulu Kaputu, Bourgmestre de Masina, et le président du Comité olympique et de la Fédération des athlètes.

Les gagnants de ce premier Vivicittà à Kinshasa ont été Naomi Katouka chez les femmes et Lufumba chez les hommes.

(layla mousa)